Percorso

Home Environnement naturel
LES MILIEUX NATURELS

LES MILIEUX NATURELS

Dans la ZPS “comprensorio Tolfetano-Cerite-Manziate” sont présents des nombreux milieux extremement précieux du point de vue naturalistique.


 

Parmi les bois mésophiles mûrs on trouve des chênaies étendues et des hêtraies séculières. La chênaie la plus représentative du comprensorio est la cerreta (composée de chênes chevelus), qui, quoique intensément exploité, carcterise fortement le paysage en donnant réfuge è une faune très riche. Ensemble au chêne chevelu, on trouve aussi le farnetto (quercus frainetto) et le chêne pubescent: le premier est témoin de l' origine orientale des chênaies de Tolfa, et le chêne pubescent, qui constituait une véritable zone végétative, est maintenant réduit à individus isolés à l' intérieur du bois, ou à petites bandes qui raccordent la cerreta à la garrigue.

Diverses espèces de charmes et d' érable flanquent le chêne chevelu. Dans les zones les plus humides, les plus exposées au soleil, ou bien où le bois est plus ouvert, on note la présence d' autres essences comme l' aubépine à un style, le frêne à fleurs et le spinareul. Parmi les mammifères qui fréquentent le bois on trouve le renard, le sanglier, le blaireau et beaucoup de petites rongeurs. Parmi les oiseaux les plus significatives on trouve le milan noire, le milan royal, la buse variable, le pic vert, le geai des chênes et les mésanges. Les insectes sont nombreux, parmi lesquels figurent des papillons comme les bigarrés vulcaines, les moirés des luzules et les petites et colorés argus verts.

Les hêtraies présentes dans le comprensorio constituent plutôt une épave de froides époques passées. En fait les hêtraies des Apennins normalement végétent au-dessus les 1200 mètres du niveau de la mer, mais les particulières conditions climatiques du comprensorio ont facilité la conservation de large bandes de cette formation. Ensemble aux hêtres on trouve l' érable faux platane, l' ostryer à feuilles de charme , l' ostryer blanc et, à part, plantes de châtaignier commun. Dans le sous-bois croissent l' houx commun, l' houx-frelon et de nombreuses plantes colorées comme les anémones et les cyclamens. La faune de l' hêtraie compte la marte et le loir parmi les mammifères, et l' épervier à pieds courts, le pic épeiche, le pic vert, la sittelle à poitrine rousse et la mésange noire.

La garrigue est diffusée dans les zones les plus chaudes et le plus ensoleillées du site. Il ne s' agit pas de la véritable forêt qui occupait ces collines il y a longtemps, il s' agit plutôt des courtes broussailles d' arbustes de typiques essences méditerranéennes comme l' arbre de mastic, la phillyrea et l' arbousier commun. Par moments cette formation est interrompue par des arbres isolés de chêne vert, ou de chêne liège près de la côte. Les siècles de coupes, d' incendies et de pâturage ont en fait transformé l' ancien bois méditerranéen in un autre milieu précieux et caracteristique du même.

Dans les broussailles épaisses et souvent impénetrables, beaucoup d' espèces d' animaux comme le sanglier, le rénard, la martre, le porc-épic trouvent réfuge. Des nobreux sylviidés nidifient dans ce milieu: la fauvette grisette, la fauvette pitchou, la fauvette mélanocéphale et la fauvette à tête noire. Le citron de Provence et le pasha à deux queues sont les papillons les plus colorés et caracteristiques liés à la garrigue.

Un complexe réseau idrographique a permis le remarquable développement de la végétation ripariale qui se dénoue dans les zones ouvertes et quelquefois s' insinue à l' intérieur des bois en suivant les traces des cours d' eau. Pour les espèces d' arbres, dans les zones les plus chaudes sont présents le frêne commun et le tamaris, tandis que dans les zones les plus froides prédominent le saule blanc, l' aune commun, le peuplier et l' orme, qui souvent composent des saisissants et sauvages formations à galerie. Le long des berges des cours d' eau on trouve le prêle, le pétasite blanc, le jonc et la salicaire. Parmi les poissons les plus communs on rencontre les chevaines, les barbeaux, les rovelle (rutilus rubilio) et les anguilles, qui se nourissent surtout d' insectes et de mollusques d' eau. Parmi le amphibies on compte le crapaud, la grenouille rousse et vert, la grenouille italienne, la rainette verte et le rare sonneur à ventre jaune. Parmi les reptiles on trouve la couleuvre et la couleuvre à collier. La cistude d'Europe est encore plutôt commune. Parmi les oiseaux il est possible de rencontrer la gallinule poule-d’eau, le martin-pêcheur d'Europe et diverses espèces d' hérons, et, parmi les mammifères, le ragondin est présent.

Dans les eaux les plus pures et oxygenées vit encore le rare écrevisse à pattes blanche .

Les escarpements constituent un autre précieux milieu dans le comprensorio des Monti della Tolfa. Les yeuses, les bruyères, les filaires se roquent sur les parois rocheuses réchauffés par le soleil. Au contraire, les châtaigniers communs, les ostryers à feuilles de charme, les frênes à fleurs et les hêtres communs croissent sur les versants les plus froides. On trouve d' autres parois rocieuses naturelles le long de la vallée du Mignone, le long du Vesca, à Ripa Maiale, au Sasso, et aussi des parois crées artificiellement dans les anciennes mines abandonnées où on extrayait le tuf, la roche d' alun et la craie. À présent ces milieux sont lentement ricolonisés par la végétation sauvage. Ces zones, naturelles ou renaturalisées, accueillent la nidification du faucon pèlerin, du faucon lanier, de la chevêche d’Athena et du monticole bleu. Les chiroptères, qui trouvent des précieux réfuges pour leur survie dans les grottes et les fissures, sont nombreux aussi.

Les pâturages, considerés “zones dégradées” du point de vue naturalistique dans le passé, ont, au contraire, une importance fondamentale pour beaucoup d' espèces d' oiseaux, et constituent en outre un milieu d' extraordinaire charme pour le pasage. Ici le milieu est dominé par buissons de mûre, d' aubépine à un style et par rares arbres de poirier sauvage, arbres de Judas, et de marruche (paliurus spina-christi). Au printemps, les illimités étendues des asphodèles se décorent de longues épis fleuries. Les spectaculaires floraisons d' orchidées rendent fameux le comprensorio parmi les amants de ces merveilleuses espèces. Ici, pendant toute l' année, les vaches et les chevals maremmani paîtrent sans utiliser étables ou réfuges. Il est le royaume des ornithoptères et des papillons qui se laissent admirer pendant qu' ils sucent le nectar des grands fleurs de chardon sauvage.

Les oiseaux typiques de ce milieu naturel sont nombreux.

On rappelle, parmi les plus rares, l' oedicnème criard, les pie-grièches, le bruant zizi, l' alouette lulu, l' alouette calandre, le pipit rousseline, l' alouette calandrelle et le coucou geai. Beaucoup de rapaces fréquentent ces larges milieux ouvertes, qui sont territoire de chasse de petits mammifères et reptiles par le faucon crécerelle, le milan royal, le circaète Jean-le-Blanc.

Parmi les milieux typiques de la ZPS “Comprensorio Tolfetano-Cerite-Mantiate” on doit citer, enfin, les cultures traditionnelles. Il s' agit en fait de milieux antrophisés qui sont l' habitat d' élection de diverses espèces d' intérêt communautaire parmi lesquelles on rappelle le rare busard cendré. Dans le comprensorio sont présentes aussi des parcelles de terrain cultivées surtout à blé dur et divisées par broussailles naturales et bandes de végétation sauvage. La reduction de l' agricolture traditionnelle et la conséquente fragmentation des cultures, avec l' utilisation massive des pesticides et d' autres produits de chimie, mettent fortement en risque ce milieu demi naturel.

À ce propos, il faut notifier l' effort digne d' éloge des Universités Agraires de Tolfa et Allumiere pour la promotion et la réalisation de fermes biologiques dans le territoires.

 

Questo sito utilizza cookies tecnici e sono inviati cookies di terze parti per offrirti il miglior servizio possibile e per mostrarti pubblicità in base alle tue preferenze. Nell’informativa estesa puoi conoscere come disabilitare l’uso dei cookies di terze parti; proseguendo nella navigazione accetti l’uso dei cookies.Informativa Cookie completa To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information